-

Inondations : des phénomènes qui vont se répéter

Inondation - Image par Markus Distelrath

Planète

Inondations : des phénomènes qui vont se répéter

Par la rédaction

Le 28/10/2020 et modifié le 05/03/2021

Pertes et disparitions de vies humaines, maisons emportées par les crues et voies de communication détruites : les inondations sont souvent la cause d’un lourd bilan

Ce phénomène touche non seulement la France, mais s'étend aussi à d’autres pays et continents. 

L'ampleur des dégâts laisse à penser que ces événements sont non seulement plus intenses à chaque fois, mais deviennent aussi plus fréquents, poussant à se questionner sur le lien entre inondations et réchauffement climatique.

Définition des inondations

Les inondations sont un afflux d'eau envahissant et submergeant de manière temporaire une zone géographique normalement sèche. 

Ces événements sont l'une des catastrophes naturelles les plus dévastatrices, car les crues violentes détruisent ou emportent tout sur leur passage, le paysage naturel comme les aménagements réalisés par l'homme. 

 

Inondations et réchauffement climatique

Des liens de causalité existent-ils entre le dérèglement du climat et les inondations qui paraissent à la fois plus fréquentes et beaucoup plus dévastatrices 

Les scientifiques ont noté que l’augmentation de la température due au réchauffement climatique entraîne une augmentation de l’humidité dans l’air. Cette augmentation de l’humidité dans l’air est elle-même à la source de l’augmentation des épisodes de pluies extrêmes. Ces épisodes intenses devraient croître au fur et à mesure que les températures augmentent.

Le réchauffement climatique influence ainsi l’apparition des phénomènes météorologiques favorisant les inondations. Les conclusions d'une observation réalisée par des scientifiques estiment d’ailleurs que l'intensité des précipitations lors des épisodes méditerranéens a augmenté de manière significative au cours des dernières décennies. 

L’augmentation de la température des océans et de la méditerranée entraîne une augmentation des évaporations qui est à l'origine de pluies beaucoup plus abondantes voire diluviennes. 

Entre 1961 et 2015, ces pluies diluviennes sur les régions bordant la Méditerranée ont connu une hausse de 22 % précise l'étude. 

 

France : des épisodes d'inondations dévastateurs

Comme l'ensemble des pays touchés, l'Hexagone paie également un lourd tribut lorsque des inondations se produisent. 

Le dernier événement de ce type date du 03 octobre 2020 lorsqu'une partie du sud-est est ravagé, et principalement la vallée de la Roya, située dans l'arrière-pays niçois. En 24 heures seulement, plus de 500 mm de pluie (500 litres par mètre carré) se sont déversés dans les Alpes-Maritimes, soit l’équivalent de plusieurs mois.

En raison des fortes précipitations, les météorologistes donnent le nom d'épisode méditerranéen à ce type de phénomène particulier. 

Selon Météo-France, l'automne est généralement la période propice à l'apparition de ce genre d'événement. Des courants d'air chauds, humides et instables proviennent en effet de la Méditerranée à cette saison et génèrent des orages violents et parfois stationnaires. Les épisodes méditerranéens sont ainsi caractérisés par de fortes précipitations dépassant 200 mm en 24 heures.

Les dégâts sont très importants suite à cet épisode méditerranéen survenu dans les Alpes-Maritimes. Alors que certains médias annoncent la disparition de 18 personnes quelques jours après ce phénomène dévastateur, la Métropole Nice Côte d'Azur estime à près de 50 km l'ensemble des voies de communication endommagées. 

La Fédération Française des Assurances évalue quant à elle à environ 210 millions d'euros le montant des sinistres. De tels épisodes méditerranéens sont fréquents dans le sud de la France, comme le rappelle Météo-France :

- en 1992, 300 mm de précipitations à Vaison-la-Romaine.

- en 1999, 620 mm de précipitations à Lézignan.

- en 2002, 687 mm de précipitations à Anduze.

 

Inondations : les causes

L'une des causes les plus fréquentes des inondations est initialement l'apparition de précipitations qui stagnent durant une phase prolongée au-dessus d'une zone géographique et/ou sont d'une très forte intensité. 

Ces pluies diluviennes surviennent en raison de circonstances météorologiques saisonnières, à l'instar des moussons annuelles, mais elles peuvent également se produire suite à des événements particuliers comme les tempêtes, les ouragans et les orages violents.

En fonction de leur importance, les fontes de neige sont également des événements propices à l’avènement d'inondations dans les régions situées en aval. 

En raison de ces précipitations abondantes ou de ces fontes neigeuses importantes, les cours d'eau vont sortir de leur lit habituel et déborder sur les zones environnantes. Parfois, les crues sont alors très violentes et les effets peuvent être dramatiques sur les régions touchées.

S'il n'en est pas directement le premier responsable, l'homme n'est de son côté pas étranger à l'aggravation des inondations. Les aménagements réalisés par les hommes sur les zones inondables ou près des rivières, des fleuves et autres lacs perturbent non seulement le ruissellement et l'écoulement naturel des eaux, mais génère également une perte de perméabilité du sol. Ainsi chaque épisode d'inondation voit les effets catastrophiques se multiplier.

 

Inondations : quelles conséquences ?

Les impacts des inondations sont généralement importants. Les pertes humaines sont souvent très élevées lors de telles catastrophes en raison notamment du nombre important de personnes exposées à ce risque. 

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, le phénomène a touché près de 2 milliards de personnes entre 1998 et 2017. Ce nombre de victimes englobe à la fois les pertes en vies humaines, les personnes disparues, mais aussi celles qui sont dans l’obligation de se déplacer.

Les inondations ont également de très importantes conséquences matérielles. Ces catastrophes entraînent, fragilisent ou détruisent les bâtiments et autres infrastructures érigés par l'homme, des canaux aux ponts en passant par les routes et autres voies de communication. 

Lors de ces épisodes violents, l’électricité, les systèmes de télécommunications et l’approvisionnement en eau sont généralement fortement endommagés ou détruits.

Les inondations peuvent également induire d'autres impacts tout aussi importants, même s'ils sont davantage considérés comme secondaires. Sur le plan économique par exemple, les activités peuvent s'arrêter brusquement suite à la catastrophe, en raison de la destruction des infrastructures. Lorsque des terrains agricoles sont également submergés, les conséquences peuvent être désastreuses, à l'instar d'une baisse de rendement ou de l'absence de récolte sur une saison. 

Tous dommages confondus, les impacts des inondations sont colossaux. Chaque année, ils se chiffreraient à près de 35 milliards d'euros selon l'Organisation de coopération et de développement économique, OCDE.

 

Comment réagir pendant une inondation ?

Plus de 13 000 communes sont exposées à des inondations tous les ans en France. S'il arrive que Météo-France diffuse des vigilances météorologiques dans votre région ou dans celle où vous programmez de vous déplacer, certaines précautions particulières sont à prendre.

Il convient en premier lieu de rester à l'écoute des canaux de diffusion par lesquels sont transmises régulièrement les consignes officielles de sécurité. Dès que les autorités émettent les alertes de type orange ou rouge «vigilance fortes pluies-inondation », la prudence est de mise et il faut éviter de prendre des décisions mettant en danger votre sécurité ou celle de vos proches.

Mesures à prendre en cas d'alerte inondation :

- Restez à l'abri au niveau supérieur d'un bâtiment. Si votre habitation ne comporte qu'un seul niveau, déplacez-vous sans attendre vers un bâtiment pourvu d'un étage dès que l'alerte inondation est diffusée pour la première fois.

- Équipez-vous de tout le matériel nécessaire pour votre sécurité et pour rester à l’écoute de l'évolution de la situation : une torche, par exemple, pour pallier une éventuelle coupure d'électricité, mais également une radio à piles vous permettant de recevoir les dernières informations.

- Mettez en hauteur les documents les plus importants, comme les pièces d'identité et autres documents administratifs essentiels.

- Mettez en sécurité les réseaux de gaz, d'électricité et d'eau. L'accès à la conduite, au branchement et à la canalisation doit être coupé afin d'éviter tout éventuel court-circuit, émanation de gaz ou fuite pouvant provoquer des dégâts supplémentaires en cas d'inondation.

- Si vos enfants sont à l'école lors de l'alerte, ne vous déplacez pas inutilement et aux dépens de votre sécurité, car les équipes pédagogiques et les secours en milieux scolaires les prendront en charge.

- Écoutez les informations officielles et préparez-vous à une évacuation si les autorités en donnent l'ordre.

- Évitez d'utiliser les équipements électriques du bâtiment, comme les portes et les ascenseurs, lorsque la sortie est autorisée.

Je partage l'article

2

Envie de participer à la lutte contre le réchauffement climatique avec Save 4 Planet ?

Une question : posez la sur le Forum ! ou Répondez à celles posées !  

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaire(s)

icon arrow-top