-

La 6eme extinction de masse est en cours

6eme extinction - Image par PIRO4D

Planète

La 6eme extinction de masse est en cours

Par la rédaction

Le 03/12/2020 et modifié le 18/06/2021

Ces dernières décennies, les alertes des scientifiques se succèdent pour signaler l’extinction de masse en cours aussi appelée extinction de l’holocène. Ce phénomène fait partie intégrante de l’histoire de la planète. Dans son lointain passé, la Terre a connu 5 événements de ce type menant à une disparition majeure des espèces qui la peuplaient

Certains imaginent que les extinctions de masse ont uniquement mis fin à l’existence des dinosaures. Une partie importante de la biodiversité du passé a pourtant été victime des extinctions précédentes, suscitant l’inquiétude des chercheurs aujourd’hui.

Qu’est-ce qu’une extinction de masse ou une crise biologique ?

Extinction de masse, extinction massive, grande extinction ou crise biologique : différentes expressions reviennent souvent dans le langage courant pour indiquer un même phénomène. 

La crise biologique ou l’extinction de masse désigne un événement marqué par une disparition brutale et simultanée d’un nombre très important d’espèces aussi bien animales que végétales sur Terre. 

Disparition mammifère

Avant leur disparition, ces formes de vie résidaient non seulement sur les territoires continentaux, mais également dans les zones océaniques. 

À l’échelle des temps géologiques, une extinction massive s’étale sur une période dénombrée en millions d’années.

 

Quelles sont les caractéristiques d’une extinction de masse ?

Les extinctions massives sont considérées comme telles lorsque les événements réunissent trois conditions :

     1/ La disparition des espèces est importante, touchant plus de 60 % de la biodiversité.

     2/ La durée de l’extinction est relativement rapide. Par rapport à l’échelle des temps géologiques, elle correspond donc à quelques millions d’années au maximum.

     3/ Les zones géographiques concernées par l’extinction couvrent l’ensemble de la planète.

Les paléontologues et les géologues sont mobilisés dans l’étude de ces crises biologiques. Leurs recherches sont réalisées à partir de l’examen de fossiles et de l’analyse des structures géologiques et donnent des indications sur ces disparitions majeures ayant modifié en profondeur la biodiversité de la planète.

Suite à une extinction de masse, la biodiversité se transforme en effet à chaque fois, créant un nouvel équilibre. Malgré son intensité, une grande extinction donne en réalité une chance à certaines formes de vie végétales et animales de prospérer, leurs prédateurs habituels disparaissant par la même occasion.

La vie est donc à chaque fois maintenue après une extinction de masse, et c’est au tour des espèces végétales et animales survivantes de se développer. La crise biologique de la fin du Crétacé est par exemple à l’origine de la disparition des dinosaures, permettant à d’autres espèces, dont les ancêtres de l’Homme, d’émerger.

 

Quelles sont les 5 extinctions de masse ?

Depuis que la vie est décelée sur la Terre, les scientifiques considèrent généralement 5 grandes extinctions :

Il y a environ – 445 millions d’années

Environ 85 % des espèces auraient disparu suite à des dérèglements majeurs du climat résultant d’une période de glaciation extrême. Une grande partie des formes de vie résidait durant cette lointaine époque dans les océans. Cette extinction massive de l’Ordovicien-Silurien cause la disparition d’une grande partie de la biodiversité marine, comme les coraux, les brachiopodes ou les graptolites.

Il y a environ – 360 à – 370 millions d’années

A peu près 75 % des espèces se seraient éteintes suite à un manque d’oxygène dans les océans. La flore et la faune marines sont fortement concernées par cette extinction du Dévonien supérieur : les récifs, les zooplanctons, les phytoplanctons et plusieurs espèces de poissons sont décimés.

Il y a environ – 250 millions d’années

L’extinction de masse du Permien est considérée comme la plus importante catastrophe biologique que la Terre ait connue. Environ 95 % des espèces disparaissent en raison de cet événement dont les causes seraient une perturbation majeure des conditions climatiques, engendrant une extrême aridité.

Il y a environ – 200 millions d’années

Près de 75 % des espèces auraient disparu suite à l’extinction massive du Trias. Si les causes de cette crise biologique restent encore floues pour les scientifiques aujourd’hui, certaines théories évoquent la fracturation de la Pangée et la persistance de nombreuses éruptions volcaniques sur de longues périodes. Les archosauriens, qui sont les ancêtres des dinosaures, font partie des espèces qui se seraient éteintes suite à cette crise.

La crise biologique du Crétacé, il y a environ – 65 millions d’années

Est l’extinction de masse la plus connue, causant la disparition de 75 % des espèces, dont les dinosaures, probablement en raison de la collision de la planète avec une météorite.

 

Pourquoi dit-on que la 6eme extinction de masse est en cours ?

Depuis quelques décennies, certaines espèces animales se font de plus en plus rares sur la planète, à l’instar des tortues géantes des îles Galápagos ou encore des rhinocéros de Sumatra. Les chercheurs se penchent régulièrement sur le sujet et les études se succèdent pour avoir une idée de l’évolution des espèces concernées.

 

Extinction de masse

 

L’une des études scientifiques les plus récentes confirme que la 6eme extinction de masse est en cours. Le phénomène est le fait des actions anthropiques (dont l’Homme est à l’origine) et étonne par sa rapidité

Présentée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, cette étude entend attirer l’attention de tous sur la réalité de plusieurs espèces de vertébrés. Plusieurs dizaines de milliers d’animaux terrestres sont alors étudiés, parmi lesquels près de 515 espèces sont sérieusement menacées d’extinction dans les prochaines décennies.

Les populations restantes de ces animaux en danger forment aujourd’hui moins de 1 000 individus. En raison de la destruction de l’environnement et donc de leurs habitats naturels par l’Homme, mais également suite à la pollution et au braconnage intense des animaux sauvages, ces espèces ont énormément de difficulté à prospérer. 

 

Pollution disparition oiseaux mammifère

 

L’augmentation rapide de la population mondiale qui est passée de 1 milliard à presque 8 milliards en 200 ans a entraîné la destruction des écosystèmes au profit de l’élevage et au détriment de la biodiversité.

 

Augmentation population mondiale

Surface totale du globe par type d'utilisation des terres

Utilisation Terre monde

 

D’ici 20 ans, des animaux comme l’éléphant d’Asie ou le troglodyte de Clarion seront rayés de la planète selon l’étude, à défaut de plans de conservation fiables pour les protéger.

D’autres recherches soutiennent également des conclusions équivalentes autour de cette extinction de masse de l’époque contemporaine, mais tiennent à souligner davantage son extrême célérité

 

Perte Biodiversite

 

Les biologistes et autres écologues sont ainsi nombreux au cours des dernières années à dénoncer le rythme élevé des disparitions de nombreuses espèces. Selon les conclusions d’une étude parue dans la revue Bioscience de l’Institut américain des sciences biologiques, 

le taux de disparition des espèces au cours des 20 dernières années serait de 100 à 1 000 fois plus élevé que le rythme estimé lors des grandes extinctions du passé.
Nombreuses sont les études scientifiques à conclure que la période contemporaine correspond au début de la 6eme extinction de masse

Les espèces animales et végétales disparaissent aujourd'hui à une vitesse excessive. Les actions de l’Homme sont à l’origine de cette situation qui devrait amener un bouleversement des écosystèmes et influer sur l’évolution future de la biodiversité.

Je partage l'article

13

Envie de participer à la lutte contre le réchauffement climatique avec Save 4 Planet ?

Une question : posez la sur le Forum ! ou Répondez à celles posées !  

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaire(s)

icon arrow-top