-

Réfufiés climatiques un problème qui va s'accentuer

refugie climatique

Planète

Réfufiés climatiques un problème qui va s'accentuer

Par la rédaction

Le 21/01/2021 et modifié le 22/01/2021

Le problème des déplacés climatiques prend de l’ampleur

En 2008, le Haut-Commissariat pour les Réfugiés estimait que 250 millions de personnes seraient contraintes de fuir leur pays ou leur région à cause de la météo et du climat en 2050. Les chiffres de l’ONU pour 2020 tendent à confirmer ces prévisions.

 

Déjà 23 millions de réfugiés climatiques en 2020

L’année dernière, les catastrophes climatiques se sont multipliées et intensifiées partout dans le monde, à cause de la hausse constante des températures mondiales. 

Avec une des années les plus chaudes de l’Histoire, tempêtes, sécheresses, inondations, feux de forêt et même invasions de sauterelles se sont succédé. 

Ces catastrophes climatiques, outre les dégâts matériels et financiers évalués à 150 Mds$ rien qu’en 2020, ont aussi poussé 4 millions de personnes supplémentaires à quitter leur lieu de résidence selon l’estimation de l’ONG Norwegian Refugee Council. Au total, le monde compte fin 2020 plus de 23 millions de réfugiés climatiques, à comparer aux 17 millions recensés en 2017.

 

augmentation temperature danger

Ces mouvements de population affectent en particulier l’Amérique centrale et le Pacifique, deux régions particulièrement vulnérables aux ouragans et à la montée des eaux

 

250 millions de réfugiés climatiques d'ici 2050

Ce fléau est loin d’être une nouveauté. Dès 2008, le HCR alertait qu’en 2050, la terre comptera plus de 250 millions de déplacés à cause du réchauffement climatique, une prévision reprise en 2018 par le Programme des Nations Unies pour l’environnement. 

Et la situation risque d’être encore plus inquiétante si le thermomètre continue de grimper à son rythme actuel. Selon le GIEC, une augmentation de 2°C de la température provoquera une montée des eaux potentiellement fatale pour les habitations de 280 millions de personnes à travers le monde. Pour rappel, l’Accord de Paris prévoit de contenir le réchauffement climatique à moins de +2°C à l’horizon 2100.

 

Aucun pays épargné par les déplacements massifs

Dans un rapport de l’Organisation météorologique mondiale, le risque climatique pèse très lourd sur le fragile équilibre des populations de plusieurs continents, en particulier l’Afrique. Avec la multiplication des catastrophes et l’augmentation du niveau de la mer, les pays africains ont plus de mal à lutter contre l’insécurité alimentaire et les pénuries d’eau. L’érosion côtière, la perte de rendement des cultures, la baisse des précipitations, les inondations et la sécheresse s’ajoutent aux difficultés de ces régions qui subissent déjà des pressions sur leur viabilité économique et sociale. Ces dégradations conduiront forcément à des mouvements de population à l’intérieur même du continent et au-delà.

Ces défis ne se poseront pas uniquement aux pays en développement. Selon Alice Baillat, spécialiste des migrations climatiques à l’IRIS, ces déplacements de population menacent même les nations développées. La situation de la Hollande, par exemple, où 60% de la population vit au-dessous du niveau de la mer est particulièrement inquiétante. 

Les Européens du pourtour méditerranéen ne sont pas non plus à l’abri d’une montée rapide du niveau de la mer. 

Plus globalement, tous les pays subiront les conséquences des migrations climatiques. 

Les plus riches et les plus prospères devront gérer l’arrivée en nombre de réfugiés climatiques sur leur territoire, tandis que les nations les plus vulnérables souffriront des déséquilibres sociaux et économiques consécutifs aux exodes massifs.

 

Un problème à considérer au niveau international

Bien que reconnu par l’ensemble des nations, le problème des migrations climatiques souffre d’un manque de considération plus ou moins manifeste dans le droit international. Même si aujourd’hui 95 % des mouvements de population se font à l’intérieur d’un même pays ou d’une même région, l’intensification des catastrophes naturelles et leur multiplication laissent supposer que ces phénomènes vont s’internationaliser. 

Dès 1985, le PNUE essaye de définir le statut des déplacés climatiques, mais ne parvient pas à rassembler la communauté internationale autour du sujet.

Pour la majorité des pays, seule la convention de Genève de 1951 est reconnue comme cadre légal du statut des réfugiés. Néanmoins, les lignes commencent à bouger depuis 2015 et le lancement de l’initiative Nansen par la Norvège et la Suisse. 

Même si des mesures d’application concrètes manquent encore à l’appel, les politiques et les leaders mondiaux commencent à appréhender les enjeux des déplacements causés par les changements climatiques.

Je partage l'article

5

Envie de participer à la lutte contre le réchauffement climatique avec Save 4 Planet ?

Une question : posez la sur le Forum ! ou Répondez à celles posées !  

Sur le même thème

Image par Pete Linforth

Les réactions en chaîne qui amplifient l’effet de serre et contribuent à l’emballement des températures !

Image par enriquelopezgarre

Réchauffement climatique : définition, causes et conséquences

Gaz à effet de serre Image par LQD-Denver

Effet de serre : Définition, Gaz, Causes et Conséquences

Montée des mers image de Pexels

Augmentation du niveau des mers, un phénomène inquiétant

Canicule - Image par Free-Photos

Canicule et changement climatique : quels liens ?

sécheresse - Image par Luis Iranzo Navarro-Olivares

La sécheresse une conséquence du réchauffement climatique

Fonte des glaces - Image par Pexels

Réchauffement climatique et fonte des glaces

Inondation - Image par Markus Distelrath

Inondations : des phénomènes qui vont se répéter

hausse temperatures monde - Image par Mediamodifier

Hausses des Températures mondiales vers 1,5 °C dès 2026 et 2 °C dès 2034

catastrophe climatique - Image par Barroa_Artworks

Catastrophes climatiques l’impact financier et humain s’alourdit en 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaire(s)

icon arrow-top