-

Des ressources naturelles en état d’épuisement

surexploitation ressources naturelles - Image par Jürgen Poss

Planète

Des ressources naturelles en état d’épuisement

Par la rédaction

Le 17/03/2021 et modifié le 24/01/2022

Des étendues forestières qui se réduisent à vue d’œil, des océans qui se vident de leurs poissons, des réserves pétrolières qui diminuent, … les ressources naturelles de la planète sont mises à mal. 

À force d’exploitation, ces richesses offertes par la nature sont en état d’épuisement. Il est donc important de les utiliser de façon raisonnée pour protéger la planète et ainsi laisser un héritage inaltéré aux générations futures.

 

Qu'est-ce qu'une ressource naturelle ?

Ressource naturelle est une expression évoquant couramment des matières ou des substances comme l’eau, le bois ou le gaz, des ressources dont l’Homme a besoin quotidiennement. Dans l’expression ressource naturelle, le mot ressource prend néanmoins une signification beaucoup plus large, pouvant être défini comme un capital, un bien, un service ou une matière première à mettre en valeur et à utiliser.

Une ressource naturelle peut ainsi être définie comme un capital ou un service fourni par les écosystèmes dont l’Homme se sert pour subvenir à ses besoins, pour son développement et son bien-être

L’ensemble des éléments présents dans la nature peut faire partie des ressources naturelles.

 Les hommes ont recours à ces ressources naturelles pour combler leurs besoins, ou ceux des animaux et des végétaux, en énergie, en alimentation, dans la construction ou pour l’aménagement du territoire, par exemple.

Les ressources naturelles peuvent être distinguées en plusieurs types, dont :

- les milieux naturels, comme les sols permettant aux hommes de cultiver.

- les matières minérales, comme les roches, l’eau douce ou les minerais métalliques, utiles pour la construction ou l’alimentation.

- les matières fossiles, comme le charbon, le pétrole ou le gaz naturel, employés pour les besoins énergétiques.

 

Pourquoi parle-t-on d'épuisement des ressources naturelles ?

Certaines ressources naturelles sont exploitées de manière importante et permanente amenant à leur épuisement. Parmi ces ressources, certaines sont en effet non renouvelables. Leur principale particularité est d’être aujourd’hui disponible en quantité fixe. La nature peut néanmoins recréer ces ressources naturelles non renouvelables, mais elle a besoin de période estimée en milliers d’années et parfois même en millions pour y parvenir. Il faut par exemple des centaines de milliers d’années pour que les résidus de végétaux deviennent du pétrole ou du charbon.

Les ressources renouvelables quant à elles sont reconstituées en continu. Leur exploitation doit être effectuée de manière raisonnée, car il est tout à fait possible d’épuiser ce groupe de ressources en dépit de leur régénération. 

L’eau, les terres arables ou les poissons sont par exemple des ressources renouvelables dont les réserves peuvent s’épuiser ou subir d’importantes altérations si leur exploitation vient à excéder le rythme naturel de leur renouvellement. 

De par l’augmentation de la population mondiale, l'épuisement des ressources naturelles est ainsi une réalité à laquelle les sociétés sont confrontées depuis plusieurs décennies.

Augmentation population mondiale

 

Les ressources naturelles sont-elles rares ?

Du fait de leur disponibilité limitée, les ressources non renouvelables arrivent souvent en tête quand il s’agit d’évoquer le phénomène de rareté. Cette notion s’étend pourtant à l’ensemble des ressources naturelles en raison de nombreux facteurs, comme :

- Une hausse permanente de la demande. Au fil des années, la rareté concerne aussi les ressources naturelles renouvelables en raison d’un accroissement important de la demande, porté par une augmentation constante de la population mondiale

D’un peu plus de 2 milliards dans les années 1950 à presque 8 milliards aujourd’hui, le nombre d’habitants a décuplé sur la planète, engendrant par exemple l’utilisation d’au moins 1 % d’eau supplémentaire par an depuis les années 80. 

Aujourd’hui, près de 4 millions de personnes font ainsi face à une grave pénurie d’eau au moins un mois par an selon l’Organisation des Nations Unies, illustrant cette rareté des ressources naturelles en raison de la hausse de la demande.

- Un accès de plus en plus difficile et des ressources naturelles davantage altérées. La dégradation des conditions environnementales couplée à un prélèvement de plus en plus important des ressources naturelles renouvelables augmente leur altération ainsi que la difficulté pour y accéder. 

La dégradation des sols et la désertification illustrent ce phénomène, une situation apparaissant en raison des phénomènes climatiques extrêmes comme la sécheresse, combinés aux activités humaines comme la surexploitation agricole, le surpâturage ou la pollution des couches terrestres.

 

Quelles sont les causes de la surexploitation d'une ressource ?

L’épuisement des ressources naturelles est en grande partie dû à la surexploitation des richesses présentes dans les écosystèmes.

Cette surexploitation est due à un prélèvement excessif des ressources réalisé par l’Homme qui s’explique par plusieurs facteurs, dont :

- Des besoins toujours grandissants

L’accélération de l’augmentation de la population mondiale est accompagnée de nombreuses nécessités, comme celle de couvrir en nourriture, en matériaux et en énergie toujours plus de monde. L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture estime, déjà en 2005, que près de 80 % des espèces de poissons sont victimes de la surpêche. La croissance démographique est ainsi en partie responsable de la surexploitation des ressources.

- Une manière de consommer peu respectueuse des écosystèmes

La surconsommation est une autre cause de la surexploitation des ressources naturelles. Même si les mentalités commencent à changer sur ce point, les consommateurs sont encore nombreux à utiliser à mauvais escient des produits comme les hydrocarbures, les objets jetables et non recyclables, qui entrainent un gaspillage flagrant de ressources naturelles. 

La surexploitation des ressources provient également de facteurs supplémentaires, à l’instar de l’utilisation de techniques d’élevage et d’agriculture non durables, entraînant une dilapidation des richesses des écosystèmes.

image utilisation terres planete

 

Quelles sont les conséquences de la surexploitation d'une ressource ?

Perte des écosystèmes, anéantissement de la biodiversité et épuisement des ressources font partie des conséquences directes de la surexploitation des richesses naturelles. 

Alors que ces ressources sont essentielles à l’existence humaine, leur surexploitation continuelle mène à la destruction des habitats terrestres et marins conduisant à l’extinction d’espèces animales et végétales. À ces effets dévastateurs s’ajoutent la désertification des sols et l’accélération du réchauffement des températures globales par exemple. 

À force de puiser dans les ressources naturelles en passant outre le délai nécessaire au renouvellement des écosystèmes, l’Homme détruit le capital environnemental, pourtant indispensable à son développement.

 

L'épuisement des ressources peut-il entraver la croissance économique des pays ?

Le prélèvement excessif des ressources naturelles a non seulement des conséquences directes sur les écosystèmes, mais ces effets vont également au-delà de la seule sphère environnementale. 

Les répercussions sont en effet nombreuses en matière économique et sociale, car lorsqu’une ressource devient rare, sa valeur augmente sur le marché. Les populations ont ainsi davantage de difficulté à s’approprier certaines ressources ou les produits pourtant vitaux qui découlent de leur transformation. 

Une telle situation accroît ainsi la pauvreté dans certains pays ou dans certaines régions, tirant à la baisse la croissance. L’épuisement des ressources peut ainsi avoir une influence directe sur le développement économique des pays.

utiliez plus possedez moins image

 

Quelles ressources commencent à manquer ?

Au-delà des ressources marines utiles en nette diminution, la dégradation des sols est également un marqueur de la surexploitation des richesses environnementales. Dans son Atlas Mondial de la Désertification, la Commission européenne estime que l’homme dégrade chaque année 4,18 millions de km². 

Cette situation est due à la surexploitation des terres à travers la déforestation ou l’agriculture et l’élevage non durables

Elle pourrait entraîner en 2050 à une diminution des rendements agricoles d’environ 10 % au niveau mondial et au déplacement de près de 700 millions de personnes.

Le « jour du dépassement » est un indicateur intéressant qui prend la forme d’une date symbolique et qui permet de se rendre compte de façon concrète de la pression que l’Homme exerce sur les ressources naturelles. 

Chaque année, l’organisation Global Footprint Network analyse plus de 3 millions de données statistiques collectées dans 200 pays. 

Le jour du dépassement est ainsi la date à partir de laquelle les hommes ont consommé les ressources que la Terre peut naturellement reconstituer en une année. 

En 2020, cet indicateur est estimé au 22 août, signifiant donc qu’au-delà de cette date, l’Humanité vit à crédit, car elle utilise des ressources qui devraient être exploitées uniquement l’année suivante.

Je partage l'article

3

Envie de participer à la lutte contre le réchauffement climatique avec Save 4 Planet ?

Une question : posez la sur le Forum ! ou Répondez à celles posées !  

Sur le même thème

Réchauffement climatique Photo d' Andy Watkins sur Unsplash

Pourquoi sommes-nous tous concernés par le réchauffement climatique ?

Gaz à effet de serre Image par LQD-Denver

Effet de serre : Définition, Gaz, Causes et Conséquences

Développement durable image de STUX

Développement durable : définition, enjeux et objectifs

Deforestation image Roya Ann Miller

Déforestation ; définition, causes et conséquences

Ecosystème Image par Robert Jones

Les écosystèmes, définition, exemples et caractéristiques !

Eau sur terre image par Gerd Altmann

Toute l'eau de la Terre

Tout l'air de la Terre Image par 272447

L’air que nous respirons est précieux et limité !

biodiversité Image par Karl-Heinz Lüpke

Biodiversité : comment la protéger et pourquoi ?

sécheresse - Image par Luis Iranzo Navarro-Olivares

La sécheresse une conséquence du réchauffement climatique

Urgence climatique - Image par Jonas Manske

Urgence climatique, une crise bien plus grave que la pandémie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaire(s)

icon arrow-top