-

Intolérance au gluten : le glyphosate visé

glyphosate intolerence glutten - Image par Antonio Lopez

Santé - Bien-Être

Intolérance au gluten : le glyphosate visé

Par la rédaction

Le 17/05/2021 et modifié le 29/10/2021

Une nouvelle fois, le glyphosate est au cœur des polémiques. L’existence d’une corrélation est fortement soupçonnée entre cette molécule chimique présente dans une majorité des herbicides et la recrudescence des cas d’intolérance au gluten

Cette suspicion ne fait que confirmer les critiques déjà bien connues autour de ce produit controversé, à la fois polluant et nocif pour la santé. Son utilisation mérite tout simplement d’être prohibée ou drastiquement réglementée. 

Des cas d’hypersensibilité au gluten en nette augmentation

De nombreuses études montrent les répercussions négatives que génère l’utilisation du glyphosate. L’une des plus récentes investigations réalisées par des journalistes dont Patrizia Marani donne un nouvel éclairage sur un autre effet moins bien connu de l’usage du glyphosate : l’intolérance au gluten. 

Si le gluten est une protéine assurant volume et élasticité aux produits du boulanger, il est aussi à la source d’une intolérance chez certaines personnes. De tout temps il y a eu des personnes hypersensibles au gluten, mais la vitesse effarante à laquelle les cas apparaissent interrogent et méritent réflexion. 

Selon l’étude, les personnes atteintes d’intolérance au gluten n’ont jamais été aussi nombreuses qu’aujourd’hui. Depuis les années 1950, les cas de maladies cœliaques ont en effet explosé : ils ont été multipliés par quatre en quelques décennies seulement.   

 

Corrélation avec la hausse de l’utilisation des pesticides au glyphosate

Devenue une véritable industrie, l’agriculture est, comme d’autres domaines, régi par une quête perpétuelle de marge et de croissance. Pour une agriculture toujours plus rentable, les pratiques agricoles et les semences ont été largement modifiées au fil des décennies. 

La dessication est aujourd’hui monnaie courante dans de nombreux pays et même si la France interdit cette méthode elle est autorisée dans la plupart des producteurs exportateurs. Pour faire mûrir le blé plus rapidement et quelques jours seulement avant la récolte, les céréaliers pulvérisent du glyphosate sur les champs. Ainsi le produit reste sur le blé et se retrouve dans les produits alimentaires.    

Depuis son apparition dans les années 1970 et le passage de son brevet dans le domaine public dans les années 2000, l’usage du glyphosate dans les champs connaît un bond sans précédent. 

Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation évoque un volume effarant de plus de 700 000 tonnes de pesticides à base de glyphosate utilisées chaque année dans le monde, dont 10 000 tonnes en France.      


 

Glyphosate et intolérance au gluten, des faits scientifiquement établis

Une relation existe entre l’apparition de la maladie cœliaque ou intolérance au gluten et le glyphosate. 

Ce constat est né d’une étude réalisée par des scientifiques et publiée il y a quelques années dans la revue Interdisciplinary Toxicology. Cette maladie concerne environ une personne sur vingt des deux côtés de l’Atlantique et touche plus de 500 000 personnes en France

Cette étude montre les effets d’une exposition au glyphosate chez des poissons. D’après les chercheurs, la population de poissons étudiée présentait, suite à l’exposition, des problèmes digestifs comparables à ceux de la maladie cœliaque. 

L’équipe de scientifiques explique néanmoins que des tests similaires sont indispensables sur d’autres animaux pour confirmer la dangerosité du glyphosate. La fiche toxicologique spécifie déjà la nocivité de cette substance active chez les vertébrés aquatiques. 

De nombreuses données mettent en exergue que le glyphosate et le nombre de cas de maladie cœliaque suivent la même courbe, autrement dit plus la quantité de glyphosate utilisé augmente plus nombreux sont les malades. 

 

Le glyphosate, jusqu’à quand la tolérance ?

Classé par le Centre International de Recherche sur le Cancer ou CIRC comme cause probable de cancers et pointé par l’Université de Memphis pour sa destruction des végétaux non ciblés, voilà que sa corrélation avec l’intolérance au gluten est de plus en plus flagrante. 

La réglementation autour du glyphosate reste une question épineuse dans de nombreux pays, peut-être sous l’influence d’une industrie de produits dits « sans gluten » de plus en plus imposante, génératrice de revenus, de contributions fiscales et grande pourvoyeuse d’emplois. En effet, le marché du sans gluten représente 15 milliards d’euros et les enjeux économiques sont énormes. 

Malgré les pressions, le sujet de la suppression du glyphosate avance un petit peu et la France devra réduire de moitié son utilisation en 2021. Son emploi est interdit dans les espaces publics sur le territoire depuis 2017, et sa vente est exclue aux particuliers depuis 2019.  

Pourtant,  et c’est là que le bât blesse, l’usage du glyphosate est toujours approuvé et ce jusqu’en 2022. Cette autorisation est valable pour tous les agriculteurs du Vieux Continent, puisque le glyphosate est bénéficiaire d’un permis renouvelable de mise sur le marché dans l’Union européenne. 

À quand une agriculture sans glyphosate ? 

Les gouvernements européens seront-ils assez courageux pour supprimer totalement cet herbicide et ainsi faire diminuer le nombre d’intolérants face à une industrie agroalimentaire du « sans gluten » toujours plus puissante ? 

Je partage l'article

5

Envie de participer à la lutte contre le réchauffement climatique avec Save 4 Planet ?

Une question : posez la sur le Forum ! ou Répondez à celles posées !  

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaire(s)

icon arrow-top