-

Energies bas carbone : moins d'innovations technologiques

energie bas carbone innovation - Image par PIRO4D

Energie

Energies bas carbone : moins d'innovations technologiques

Par la rédaction

Le 18/05/2021 et modifié le 26/05/2021

Les nouvelles technologies autour des énergies bas carbone font partie de l’arsenal à mobiliser pour freiner le dérèglement climatique et limiter l’augmentation des températures

L’une des dernières annonces officielles en Europe dresse pourtant un bilan mitigé autour de l’évolution des innovations dans le périmètre des LCE ou low-carbon energy.    

 

Baisse du taux de croissance annuel des brevets LCE

Matériaux biosourcés, photovoltaïque, éclairage basse consommation, batteries électriques, etc., les innovations technologiques tiennent une place majeure afin de ramener les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère à des niveaux acceptables. 

Au cours des dernières années, un essoufflement est pourtant noté puisque le rythme des innovations dans le secteur des énergies bas carbone diminue.

Deux organismes officiels font en effet ce constat après une étude commune. L’IEA ou Agence internationale de l’énergie et l’OEB ou Office européen des brevets déclarent que depuis 2017, le taux de croissance annuel moyen des brevets liés aux énergies bas carbone a ralenti dans le monde. Entre les années 2000 et 2013 il était de 12,5 % pour passer à 3,3% entre 2017 et 2019.

Le déploiement des innovations en matière d’énergies vertes doit être intensifié puisque l’apport technologique est en effet crucial, pour atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050

Cet objectif ne sera réalisable qu’en baissant nos émissions et avec des outils innovants à faibles émissions de CO2 dont la plupart est encore aujourd’hui au stade d’expérimentation ou de prototypage.


 

Energies bas carbone et innovations : l’Europe bien positionnée

L’Europe est l’un des continents les mieux armés concernant les dépôts de brevets dans les technologies des énergies à faibles émissions de CO2. Dans ce secteur spécifique des énergies propres, les pays européens ont déposé environ 28 % des brevets au cours de la période 2010-2019. 

Si la France se trouve à la deuxième place des pays les plus innovants dans le domaine des LCE en Europe, elle se classe 6e au niveau mondial. De grands noms comme Renault, PSA, ou Safran font partie du top 10 des entreprises mobilisées dans les technologies énergétiques propres en France.      

L’évolution actuelle des inventions et des innovations est d’une importance majeure pour l’enjeu climatique. L’apparition de solutions technologiques à faibles émissions de carbone doit suivre une dynamique croissante afin de concrétiser les ambitions climatiques

Les stratégies reposent non seulement sur les entreprises qui travaillent pour créer des nouvelles technologies énergétiques plus vertueuses pour l’environnement et le climat, mais elles doivent également mobiliser les gouvernements pour apporter des réponses à la fois réglementaires et financières. 

Je partage l'article

4

Envie de participer à la lutte contre le réchauffement climatique avec Save 4 Planet ?

Une question : posez la sur le Forum ! ou Répondez à celles posées !  

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaire(s)

icon arrow-top