-

Jour du dépassement : Depuis le jeudi 29 juillet 2021, l'humanité vit à crédit

jour depassement

Planète

Jour du dépassement : Depuis le jeudi 29 juillet 2021, l'humanité vit à crédit

Par la rédaction

Le 27/08/2021 et modifié le 15/10/2021

Les ressources naturelles peinent à suivre la consommation excessive de l'Humanité. D'après les calculs de l'ONG américaine Global Footprint Network, le jour du dépassement est établi au 29 juillet. À cette date, l’Homme a consommé toutes les ressources mises à sa disposition pour l'année 2021.

 

 Qu'est-ce que le jour du dépassement ? 

Le jour du dépassement correspond à la date à laquelle l'humanité a consommé toutes les ressources renouvelables que la Terre peut mettre à sa disposition sur une période d'un an. Pour 2021, Global Footprint Network estime ce jour de bascule au 29 juillet. 

À partir de cette date, l'humanité vit à crédit. Elle puise alors dans les ressources naturelles qui devraient lui servir pour les années à venir. 

Il faudrait dans ce cas 1,7 Terre pour pourvoir à ses besoins pour cette année. 

 

Comment est-il déterminé ? 

Le calcul du jour du dépassement tient compte de l'empreinte écologique de l'Homme, c'est-à-dire de la quantité de surface terrestre en mesure de produire les ressources consommées, et de la biocapacité de la planète.

La biocapacité se réfère à la capacité de régénération des écosystèmes, mais aussi d'absorption des déchets générés par l'Humanité. 

Une empreinte écologique trop importante par rapport à la biocapacité de la Terre conduit à ce dépassement. 

 

Une date toujours plus en avance 

Dans les années 1970, le jour du dépassement de la Terre était établi en décembre, c'est-à-dire que l'humanité dépensait toutes les ressources renouvelables, à terme, à la fin de l'année. Durant les décennies suivantes, cette date s'annonce de plus en plus tôt : novembre dans les années 1980 et octobre dans les années 1990. En 2019, la date est fixée le 29 juillet.  

Suite à la crise sanitaire due à la pandémie de coronavirus, elle est repoussée au 19 août en 2020. Ce léger recul est rapidement rattrapé en 2021, la date fatidique est ramenée au 29 juillet

Une augmentation de l'empreinte carbone évaluée à 6,6 % y a largement contribué, sans oublier la réduction de 0,5 % de la biocapacité forestière mondiale à cause d'une déforestation massive en Amazonie. 

 

Quelles solutions pour repousser cette date ? 

Le PDG de Global Footprint Nettwork est ferme sur ce point. Les plans de relance adoptés après la crise sanitaire ne peuvent donner des résultats satisfaisants et pérennes 

« que s'ils s'appuient sur la régénération et la gestion raisonnée des ressources écologiques ». 

L'Hexagone y aspire comme en témoigne le volet écologique de son plan de relance bénéficiant d'un investissement colossal de plusieurs milliards d'euros. 

Malgré des dispositifs intéressants, la France demeure mauvaise élève sanctionnée régulièrement, notamment pour son inaction quant à l'émission excessive de dioxyde d'azote et de particules fines dans ses grandes villes.

Je partage l'article

4

Envie de participer à la lutte contre le réchauffement climatique avec Save 4 Planet ?

Une question : posez la sur le Forum ! ou Répondez à celles posées !  

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaire(s)

icon arrow-top