-

Arrêt du Gulf Stream : famines et menaces pour l'environnement

Image par JayMantri

Planète

Arrêt du Gulf Stream : famines et menaces pour l'environnement

Par la rédaction

Le 30/08/2021 et modifié le 15/10/2021

Au cours d'une étude publiée le 5 août 2021 dans la revue scientifique Nature, des scientifiques ont montré du doigt l'affaiblissement du courant marin. 

Ce ralentissement laisse à penser que ce courant maritime est sur le point de s'arrêter, ce qui aurait de graves répercussions sur la planète.

 

Gulf Stream, de quoi s'agit-il ?

Le Gulf Stream désigne un courant maritime se formant entre la Floride et les Bahamas pour ensuite se diriger vers l'Europe. Il est l'un des principaux composants d'un ensemble de courants appelé « circulation méridienne de renversement Atlantique », ou AMOC, qui transporte l'eau chaude des zones tropicales vers le nord de l'océan Atlantique, et renvoie l'eau froide dans le sens inverse. 

Ce courant océanique joue donc un rôle fondamental dans l'équilibre du climat. Cependant, de récentes études scientifiques ont mis en lumière les signes avant-coureurs d'une déstabilisation du Gulf Stream. 

En effet, il a atteint son niveau le plus faible, une situation qui inquiète les chercheurs qui craignent son effondrement total. 

Ce point de non-retour ou point de bascule pourrait avoir un effet catastrophique à l'échelle planétaire.

 

 Quels sont les signes d'effondrement du Gulf Stream ?

Les chercheurs alertent sur les signes qui montrent que ce régulateur climatique approche progressivement de son arrêt. Le réchauffement climatique reste la cause principale de l'affaiblissement du courant marin. 

L'augmentation des températures terrestres liées aux émissions de CO2 accélère la fonte des glaces arctiques et de la calotte glaciaire du Groenland, ce qui déséquilibre l'apport d'eau douce et d'eau salé des océans. 

À ce phénomène s'ajoute l'augmentation des précipitations et du ruissellement des rivières, perturbant le fonctionnement du Gulf Stream en empêchant l'eau douce, moins dense que l'eau salée, de rejoindre les courants froids qui circulent vers les tropiques. 

Maintenir les émissions de CO2 responsable du réchauffement climatique à leur plus faible niveau reste donc la meilleure solution pour ralentir le processus d'effondrement du courant marin. 

Cependant, la complexité de l'AMOC ne permet pas aux chercheurs de définir précisément le niveau de CO2 nécessaire pour déclencher sa chute, ni le moment exact où elle aura lieu.

 

Les conséquences sur l'environnement

Parmi les scénarios possibles, l'effondrement du Gulf Stream pourrait causer une élévation du niveau de la mer dans l'Atlantique. 

Les risques d’inondation seront également plus élevés en Amérique du Nord-Est et mettront en danger la forêt amazonienne tandis que l'Europe pourrait subir une baisse des températures. 

Le basculement irréversible du courant marin engendrerait aussi de grands bouleversements au niveau des pluies, notamment dans les pays comme l'Inde, l'Afrique de l'Ouest et l'Amérique du Sud qui dépendent des précipitations pour nourrir les populations.

Je partage l'article

3

Envie de participer à la lutte contre le réchauffement climatique avec Save 4 Planet ?

Une question : posez la sur le Forum ! ou Répondez à celles posées !  

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaire(s)

icon arrow-top