-

Dechets plastiques Coca-Cola N°1

pollution plastique coca

Déchets

Dechets plastiques Coca-Cola N°1

Par la rédaction

Le 15/11/2021 et modifié le 15/11/2021

Depuis 2018, l’alliance « Break free from Plastic » mobilise des bénévoles du monde entier, pour collecter les déchets plastiques dans les rues, les parcs, les villes et sur les plages. Les morceaux sont ensuite identifiés et classés par marque, afin de déterminer les entreprises les plus polluantes au monde. 

Cette année, Coca-Cola occupe une nouvelle fois la première place, loin devant PepsiCo et Unilever.

 

Dix multinationales polluantes majoritairement américaines  

Le classement 2021 de l’ONG « Break Free From Plastic » montre peu de changement par rapport à celui de l’année dernière. Le nombre de déchets plastiques à usage unique présents dans l’espace public reste impressionnant. De même, le poids des grandes multinationales dans la production de plastique se fait toujours plus sentir. Coca-Cola, premier du classement, conserve sa place cette année encore, une réalité qui risque de devenir une constante compte tenu du positionnement de la marque et de sa présence mondiale.

  1. Coca-Cola 

Avec 19 826 déchets plastiques retrouvés dans 39 pays, Coca-Cola ne fait pas mieux que l’année dernière. Les éléments récoltés par les bénévoles proviennent des bouteilles de la marque Coca-Cola et de ses autres filiales, comme Sprite, Fanta, Fuze Tea et Dasani, entre autres.

  1. PepsiCo

Les bénévoles de Break Free From Plastic ont trouvé 8 231 plastiques associés à PepsiCo dans 35 pays, soit moins de la moitié des volumes attribués à son rival Coca-Cola.

  1. Unilever

Le groupe néerlando-britannique est responsable de 6 079 déchets trouvés par les bénévoles. Et c’est largement suffisant pour le propulser en troisième position, devant le géant de l’agroalimentaire suisse, Nestlé, 4e avec 4 149 plastiques.

 

Dans le reste du Top 10 mondial, on retrouve d’autres entreprises américaines :

  • La multinationale américaine Procter & Gamble, 5e avec 1 939 déchets,
  • Mondelez International, 6e avec 2 065 déchets,
  • le géant du tabac Philip Morris International 7e avec 1 505 plastiques,
  • Mars, Inc., 9e avec 961 plastiques,
  • Le spécialiste des produits d’entretien et d’hygiène Colgate-Palmolive 10e, avec 941 déchets).

 

Une compagnie française intègre le Top 10 pour la première fois, avec Danone qui arrive directement en 8e place avec 3 223 déchets.

Les États-Unis occupent 8 des 10 premières places de ce triste classement, les deux restantes revenant à la France et à la Suisse. 

Ce triste record confirme, s’il le fallait encore, le laxisme du pays de l’Oncle Sam sur la question du plastique à usage unique. 

Dans une étude publiée en octobre 2020, les États-Unis sont les plus gros producteurs de déchets plastiques au monde. 

Seuls 10 % des plastiques y sont recyclés, quand la moitié est envoyée en Chine et vers d’autres pays en développement.

 

Une urgence à agir

Bien qu’utile au quotidien, le plastique constitue une menace plus que sérieuse sur l’environnement, en particulier sur les océans. La WWF estime que 8 millions de tonnes de PET finissent dans les mers et océans chaque année. Ces flots de détritus extrêmement difficiles à éliminer perturbent les écosystèmes marins, sans oublier leur impact alarmant sur le réchauffement climatique.

 

Pollution plastique

Selon l’alliance Break Free From Plastic, ces composants contribuent pour beaucoup aux émissions de gaz à effet de serre mondiales sur l’ensemble de leur cycle de vie

Une tonne de plastique produirait l’équivalent de 5 tonnes de CO2 depuis sa production jusqu’à son élimination. Au rythme actuel, la production de plastique à usage unique conduira le monde vers une véritable crise climatique

Si la trajectoire ne s'infléchit pas, les déchets plastiques produits par les États-Unis libéreront plus de CO2 que les centrales à charbon du pays à partir de 2030.  

Sur son site, l’ONG Break Free From Plastic considère la pollution plastique comme un problème de justice climatique. Elle appelle les gouvernements et les entreprises à prendre des décisions radicales dès maintenant. 

La solution la plus évidente, et la plus difficile, consisterait à réduire drastiquement la production de plastiques PET, fabriqués à 99 % à partir de combustibles fossiles.

 

Des entreprises sur la repentance

Les chiffres de « Break Free From Plastic » ne servent guère les intérêts des compagnies qui y sont listées, en pleine mobilisation mondiale contre la pollution environnementale et contre le réchauffement climatique. Ces multinationales ont par le passé montré leur volonté de réduire leur production de déchets plastiques. Coca-Cola s’est illustré dans ce domaine, en décrochant la première place d’un classement élaboré par l’organisation As You Sow.

Ce palmarès liste les compagnies les plus vertueuses en matière de gestion des déchets plastiques. Le groupe rouge et blanc, dirigé par James Quincey y est récompensé pour la transparence de ses politiques de réduction du plastique. L’entreprise est la seule à publier chaque année un rapport détaillé du plastique qu’elle produit et vend.

As You Sow note également des progrès chez les grandes compagnies, lesquelles commencent à prendre conscience des enjeux de la pollution plastique et de leurs responsabilités dans cet effort mondial. Le rapport souligne, par exemple, les promesses de Danone, qui s’engage à diminuer d’un tiers la quantité de plastiques vierges utilisés dans ses produits d’ici 2025. 

Par contre, la marque ne dit pas comment elle compte obtenir ce résultat. En l’état actuel des choses, les efforts fournis par ces poids lourds de l’économie mondiale ne suffisent pas à enrayer le fléau des déchets plastiques.

Je partage l'article

2

Envie de participer à la lutte contre le réchauffement climatique avec Save 4 Planet ?

Une question : posez la sur le Forum ! ou Répondez à celles posées !  

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaire(s)

icon arrow-top