-

Pompe à chaleur air-air : pourquoi choisir ce chauffage économique ?

Pompe a chaleur

Habitat

Pompe à chaleur air-air : pourquoi choisir ce chauffage économique ?

Par la rédaction

Le 13/04/2020 et modifié le 08/03/2021

En neuf ou en rénovation, un propriétaire se pose toujours la question du chauffage, avec souvent un triple objectif : plus de confort, moins de dépenses, le tout en respectant au mieux l’environnement.

La pompe à chaleur air air répond à plusieurs de ces critères, en proposant un système de chauffage économique et assez simple à installer. Découvrez son fonctionnement et ses principaux avantages.

Pompe chaleur air air : principe de fonctionnement

Une pompe à chaleur air-air est une machine thermique, dont le principe de fonctionnement est identique à celui d’un réfrigérateur, mais de manière inversée : ce dernier absorbe la chaleur des aliments et la rejette dans la cuisine, là où la pompe à chaleur va absorber la chaleur de l’air extérieur pour la rejeter à l’intérieur de la maison afin de la chauffer.

Une PAC (pompe à chaleur) air-air fonctionne donc grâce à un fluide caloporteur, qui va ainsi transformer les calories extérieures du dehors, en air chaud à l’intérieur pour le domicile.

Ce type de PAC comprend trois parties principales :

  • Une unité extérieure permet de capter l’air du dehors.
  • Les échanges thermiques se font au niveau du fluide, dont la température et la pression augmentent.
  • Une unité intérieure, sous forme de ventilateur, diffuse alors cet air chaud dans les pièces.

 

Caractéristiques d’une pompe à chaleur air air

  • C’est un système électrique : la circulation du fluide, l’aspiration de l’air extérieur et la ventilation de l’air chaud nécessitent une installation électrique.
  • C’est un système pour climat tempéré : un air trop froid ne permet pas de récupérer suffisamment de calories pour chauffer correctement un intérieur.
  • C’est un système de chauffage de l’air : une PAC air air ne permet pas la production d’eau chaude.
  • C’est un système réversible : il est possible de produire du froid pour l’été, avec un système mixte de chauffage / climatisation.

 

Composantes essentielles d’une pompe à chaleur air air

  • Unité extérieure

Cette partie est un évaporateur, avant pour but de capter l’air extérieur.

Elle doit être placée dans un endroit bien aéré, type balcon, cour ou jardin.

Il faut éviter de placer devant des plantes ou de gros pots, trop près, qui peuvent gêner la prise d’air et diminuer le rendement thermique.

  • Circuit caloporteur

Ce fluide frigorigène circule en circuit fermé. En jouant sur ses propriétés physico-chimiques, il va élever sa température pour libérer des calories.

Ce fluide doit répondre à des normes environnementales, pour combiner au mieux efficacité thermique et protection de l’environnement.

  • Unité intérieure

Celle-ci est composée d’un ventilo-convecteur qui va souffler l’air chaud dans la maison. Il est important de se renseigner sur son niveau sonore.

Une seule unité extérieure peut correspondre à une seule unité intérieure (système mono-split) ou au contraire plusieurs unités intérieures (système multi-split). Le choix entre ces deux systèmes dépend à la fois de la configuration du logement, mais aussi de la puissance de l’unité extérieure.

 

Avantages et inconvénients d’une pompe à chaleur air-air

Une installation unique ou complémentaire

Si les températures extérieures sont trop basses, sous les -10°C notamment, la PAC air air perd énormément en rendement.

Il convient dans ce cas d’avoir un chauffage d’appoint, de type chauffage central ou chauffage ponctuel.

La pompe à chaleur air air permet alors de réduire la facture globale.

En revanche, dans des régions au climat plus tempéré, la PAC air air peut se suffire à elle-même, complétée ou pas par un système de climatisation l’été.

Enfin, le choix entre un système mono-split ou multi-split permet de traiter au choix une ou plusieurs pièces.

  • La pompe à chaleur air-air est un système facilement modulable, s’adaptant au mieux à vos besoins spécifiques.

 

Une installation simple

Que ce soit en rénovation ou en neuf, l’installation d’une pompe à chaleur est relativement simple. Il n’y a pas besoin de capteurs ou de gros travaux extérieurs. À l’intérieur, un système mono-split est le plus simple (un seul conduit), alors que le système multi-split oblige à prévoir souvent plusieurs conduits.

Il est conseillé de toujours faire appel à un professionnel agréé, pour bénéficier en plus de la TVA réduite et des différentes aides financières.

  • La pompe à chaleur air-air s’installe facilement et ne nécessite pas de gros travaux rénovation contrairement à la pompe à chaleur Air-Eau si vous ne disposez pas des radiateurs.

 

Un chauffage économique et écologique

En dehors du confort de chauffage, optimisé par un système de soufflerie, le gros avantage de la pompe à chaleur air-air réside dans les économies générées. Il faut savoir que le type de chauffage représente plus de 60% de la consommation énergétique d’un foyer, chiffres qu’il convient évidemment de moduler selon la région et l’isolation du logement.

Installer une pompe à chaleur air-air est donc une source d’économies importantes, en utilisant une matière première gratuite, l’air !

C’est d’autant plus vrai qu’à l’achat, la PAC air air reste plutôt bon marché.

La consommation électrique de la PAC reste résiduelle, comme un réfrigérateur, et toujours très nettement inférieure à un chauffage électrique par radiants ou par convecteurs électriques.

Dans certains cas, une PAC permet de réduire sa consommation de chauffage par 3.

Un professionnel peut utiliser un simulateur pour estimer avec vous les économies, selon votre région, votre configuration et le type d’installation choisi. Pour un calcul au plus juste, il est nécessaire d’inclure les primes auxquelles vous aurez droit pour cet investissement de qualité.

  • La pompe à chaleur air-air propose un chauffage économique et écologique, à l’achat comme à l’utilisation.

 

N’oubliez aucun détail !

Avant d’installer une pompe à chaleur air air, il faut se rappeler que ce type de chauffage ne produit pas d’eau chaude : il faut donc un système complémentaire.

D’autre part, il faut intégrer l’existence d’un ventilateur, dont le bruit peut parfois gêner certaines oreilles. N’hésitez pas à en parler avec un installateur agréé, car il existe aujourd’hui des PAC au niveau sonore très réduit, avec parfois même un mode nuit quasi-silencieux.

 

Comment envisager l’installation d’une pompe à chaleur air-air ?

Études préparatoires

La première étape est de bien déterminer vos besoins, ainsi que votre objectif principal : économies, confort de chauffage, rénovation complète ou partielle…

La seconde étape est alors de vérifier la faisabilité de votre projet : c’est une étude spécifique, dépendant de nombreux facteurs (comme votre région, l’exposition de votre logement, sa configuration…).

Un professionnel, homme de savoir-faire, saura vous conseiller utilement pour trouver la solution optimale répondant à vos besoins.

 

Bien choisir son équipement : le rendement, gage d’économies

Etiquetage energétique PAC air air

Pour une PAC, le rendement va déterminer sa performance et in fine, le niveau d’économies réalisées.

Plus ce rendement est important, plus la pompe va en effet produire de la chaleur et la diffuser dans la maison.

Ce coefficient se calcule en établissant le rendement entre la puissance électrique consommée par la PAC, et la puissance de la chaleur restituée : une pompe de 5 kW avec un coefficient de 4 délivrera ainsi 20 kW.

Plus le rendement est élevé, plus la consommation électrique sera proportionnellement faible : pour faire des économies, il faut privilégier une PAC air-air d’un coefficient de performance (COP) supérieur à 3.

N’oubliez pas aussi que plus la puissance d’une PAC est élevée, plus elle a des chances d’être bruyante : inutile de choisir le modèle le plus puissant, sélectionnez plutôt le meilleur COP correspondant à vos besoins.

 

Déterminer son budget pour une pompe à Chaleur Air air

S’il faut compter un coût moyen de 1500 à 3000 euros par unité intérieure pour un coût total de 5 à 10 000 euros, tout va dépendre en réalité du modèle choisi et des caractéristiques de votre installation.

En effectuant votre devis pompe à chaleur, n’oubliez pas d’estimer les économies réalisées, ainsi que les primes dont vous pourriez bénéficier : on estime le coût annuel de fonctionnement à environ 3 euros du m².

Faire appel à un professionnel certifié RGE permet de bénéficier de nombreux avantages, notamment financiers.

Voyez avec lui si vous êtes éligible à une prime d’état, une prime énergie, une aide ANAH, une aide régionale ou départementale…

Pour des questions liés au SAV nous vous conseillons d’éviter les marques inconnues et de privilégier des marques connues telles que DAIKIN, MITSUBISHI, TOSHIBA, LG….

 

L’entretien de la pompe à chaleur

Pour toute pompe à chaleur dont le fluide dépasse 2 kg (environ 12 kW de puissance), un entretien annuel est obligatoire.

Il reste conseillé dans les autres cas.

Il faut veiller à toujours bien nettoyer l’unité extérieure, de manière à ce qu’elle ne soit pas obstruée.

De la même manière, nettoyer régulièrement les unités intérieures avec un produit doux type eau savonneuse garantit d’avoir un air intérieur sain.

Le filtre à air doit être entretenu au moins une fois par mois, pour les mêmes raisons.

Pour faire des économies de chauffage et gagner en confort, installer une pompe à chaleur air air apparaît souvent comme une solution simple et bon marché. N’hésitez pas à faire un devis pour vérifier la faisabilité de votre projet et calculer les économies générées, tout en préservant au mieux la planète.

Je partage l'article

2

Envie de participer à la lutte contre le réchauffement climatique avec Save 4 Planet ?

Une question : posez la sur le Forum ! ou Répondez à celles posées !  

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaire(s)

icon arrow-top