-

L’avion est-il le moyen de transport le plus polluant ?

Avion pollution Image par imagii

Transport

L’avion est-il le moyen de transport le plus polluant ?

Par la rédaction

Le 06/05/2020 et modifié le 10/12/2020

Face au réchauffement climatique causé par la concentration de GES (Gaz à Effet de Serre) dans l'atmosphère, identifier les principales sources de pollution dans le secteur des transports est essentiel pour limiter son empreinte écologique. Dans ce domaine, l'avion est jugé comme le moyen de transport le plus polluant. Mais quel est son réel impact sur l'environnement ?

Un trajet en Avion émet 1 500 fois plus de CO2 qu’un trajet en Train !

Schéma pollution transport

Si le secteur des transports représente une source non négligeable de pollution, soit 36 % des émissions globales de CO2 en France selon l'ADEME, l'impact écologique diffère selon les modes de transports. Les émissions de CO2 d'un avion par km et par passager surpassent largement les rejets de gaz polluants des autres moyens de transport. Un déplacement effectué en avion émet en moyenne 125 fois plus de gaz carbonique par rapport au même parcours réalisé en voiture, et plus de 1 500 fois plus qu'en train. En ce qui concerne le volume de dioxyde de carbone émis dans l'atmosphère, l'avion est donc le moyen de transport le plus polluant.

D'ailleurs, les émissions de CO2 ne sont pas les seules à avoir un impact sur l'environnement dans le secteur de l'aviation, car la combustion de kérosène génère également divers autres gaz aux  répercussions néfastes. Outre le dioxyde de carbone, un avion en vol produit aussi de la vapeur d'eau qui, selon le niveau d'altitude, forme des traînées de condensation et des cirrus. Ces deux éléments favorisent également le réchauffement climatique. Rejetés dans les hautes altitudes, l'oxyde d'azote et le dioxyde d'azote, qui ensemble forment le NOx, provoquent quant à eux une diminution de la couche d'ozone stratosphérique avec des conséquences sur la température au niveau de la surface terrestre.

 

Un mode de transport parmi les plus polluants en France

En France dans le domaine du transport 15 % des émissions de CO2 sont liées aux avions, ce qui le place derrière le transport routier qui globalise 80 % des trajets selon l'étude menée par l'ADEME. Bien que le transport aérien ne représente qu'à peu près 2 % des émissions mondiales de carbone, l'avion reste un des principaux émetteurs de gaz à effet de serre responsables de la dégradation du climat. Un vol domestique peut émettre jusqu'à 145 g de CO2 par kilomètre et par passager, plus polluant qu'un vol long-courrier qui rejette environ 118 g de CO2 par kilomètre et par passager. 

Schéma pollution avion voiture train image

L'empreinte carbone du transport aérien dépend de plusieurs facteurs. Selon que le vol soit long ou court-courrier et en fonction du nombre de personnes dans l'avion, la quantité de particules nocives pour l'environnement émises par passager et par kilomètre varie. Certains calculs indiquent même que les émissions de carbone sont 4 fois plus élevées pour un passager installé en première classe, par rapport à une personne en classe économique.  Et avec le mouvement « flygskam » ou « honte de prendre l'avion » qui s'est développé en Suède, de plus en plus de citoyens prennent conscience de l'impact écologique de leur déplacement. 

 

Une empreinte carbone importante à l'échelle planétaire

Le Conseil international pour les transports propres ou ICCT publie en septembre 2019 l'inventaire mondial des émissions de CO2 du secteur de l'aviation. L'étude vient compléter les estimations de l'Association internationale du transport aérien qui comptabilise 905 Mt d'émissions globales de CO2 en 2018. 

D'après les données fournies par l'organisation américaine, pas moins de 918 Mt CO2 ont été émises par l'ensemble des vols incluant le transport de passagers et de marchandises, enregistrés en 2018. Ce chiffre représente 2,4 % des émissions totales de dioxyde de carbone produites par la combustion d'énergie fossile au monde et enregistre une hausse de 32 % par rapport au niveau relevé en 2013.

S'il peut être compliqué de boycotter le secteur de l'aviation, notamment pour se déplacer sur de très longues distances, réfléchir aux alternatives plus écologiques est nécessaire pour réduire l'empreinte carbone liée au transport

 

Taxer les billets d'avion pour réduire la pollution

Pour faire face à la pollution émise dans le secteur aérien, l'augmentation de la taxe de solidarité sur les billets d'avion ou TSBA est approuvée le 17 octobre 2019. Cette taxe intégrée au projet de loi de Finances 2020 vise à augmenter les bénéfices de l'Agence de financement des infrastructures de transport de France ou AFITF à 230 millions d'euros. 

En 2020, le prix des billets sur les vols en classe économique intra-européens ou hors Union européenne a augmenté de 1,50 à 3 euros. Le montant de la taxe pour les vols en classe affaires est quant à lui compris entre 9 et 18 euros par billet.

Le transport aérien étant jugé trop polluant, cette nouvelle mesure a été mise en place pour lutter contre les GES émis par les avions. Cette taxe suscite toutefois le mécontentement de certains politiques, l'accusant de pénaliser les consommateurs qui vont payer plus cher les billets d'avion. Cette mesure risque également de toucher la compétitivité des compagnies aériennes nationales. 

Malgré les réticences de certains politiques, l'écocontribution TSBA constitue néanmoins un avantage indéniable pour réduire l'empreinte environnementale du secteur aérien.

Lorsque c'est possible, privilégiez donc des transports moins polluants tels que le train ou le bus pour tous vos trajets.

Les différences de chiffres que l’on observe sur l’impact du transport aérien sur le climat proviennent principalement de l’analyse nationale ou internationale de ce mode de transport. Selon les sources en national on obtient 7% et à l’international entre 11% et 15%.

Je partage l'article

6

Envie de participer à la lutte contre le réchauffement climatique avec Save 4 Planet ?

Une question : posez la sur le Forum ! ou Répondez à celles posées !  

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaire(s)

icon arrow-top