-

Aliments et date de péremption

Date de péremption aliments Image par Welcome to all and thank you for your visit ! ツ

Alimentation

Aliments et date de péremption

Par la rédaction

Le 16/05/2020 et modifié le 29/10/2021

Certaines familles d’aliments peuvent être contaminées par de multiples micro-organismes tels que des parasites, des virus ou des bactéries

Ces derniers, ingérés par les humains peuvent provoquer ce qu’on appelle des TIAC (Toxi-infections alimentaires), pathologies plus ou moins graves telles que la salmonellose, la listériose ou l’infection au staphylocoque doré

Aliment et dates de péremption - Gaspillage Alimentaire - Schéma Julie Blanc

 

Quels aliments sont consommables après la date de péremption.

De nos jours, des mesures sanitaires ont été mises en place par les institutions afin de diminuer ce risque en contrôlant l’hygiène lors de la production, et en attribuant des dates de péremptions aux produits, les DLC

Ces dates sont les limites au delà desquels les micro-organismes pourraient plus facilement se développer. Dans le commerce on les repère avec la mention « a consommer avant le… ».

“On n’est pas à un jour près”. Vrai ou faux ? La réponse dépend du type d’aliments que vous souhaitez consommer. Ensuite, il faut différencier les produits dont la mention indique “à consommer de préférence avant le…” et ceux où il est inscrit “à consommer jusqu’au…”.

 

DDM : on parle de date de durabilité minimale. 

C’est la date approximative jusqu’à laquelle le produit est censée conserver ses qualités nutritives, physique et gustatives. Selon la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), l’aliment peut être consommé sans risque par le consommateur.

Les types de produits ayant une DDM , sont l’ensemble des produits d’épicerie (Féculents, conserves, sucreries, huiles, chocolats, cafés…), les boissons, les snacks secs, les produits surgelés. Voici une liste (non exhaustive) de ces produits qui peuvent être consommé encore longtemps après leur DDM.

Les impérissables : Sucre, sel, miel, épices

Ils sont impérissables. Sel et sucre inhibent l’activité microbienne (C’est d’ailleurs pour cela qu’on les utilise pour des conservation maison comme la lactofermentation ou les confitures ☺ ), il n’y a donc rien à craindre s’ils sont placés au sec, ils durent des années. Idem pour le miel qui contient de nombreux éléments antibiotiques qui freinent aussi le développement bactérien. Les épices se conservent aussi très bien avec comme seul risque celui de ne plus avoir de saveurs car leurs huiles essentielles se seront évaporées.

Produits lyophilisés, un quart de siècle 

Café soluble, soupes en sachets, légumes et viandes lyophilisés, aliments de trekking.

C’est une technique de conservation récente et plutôt efficace. Ces produits ont été congelés à très basse température puis déshydratés. Le fait que l’eau ne soit plus présente, empêche aux microbes de s’installer, et permet une très longue conservation après DDM, elle peut aller jusqu'à 15 à 25 ans s’ils sont conservés dans un endroit sec.

Produits céréaliers, légumineuses, gare aux mythes alimentaires

Pâtes, riz, quinoa, lentilles, fèves, autres farines diverses ou céréales diverses

Ces produits secs peuvent se conserver au moins 1 an, voire des années si l’emballage est hermétique et qu’il n’y a pas d’infestation par des mites alimentaires. Ceci est dû à l’absence d’eau qui empêche, là encore, aux microbes de se développer. Attention toutefois à stocker bien au sec.

Les conserves attention au botulisme 

Les conserves et bocaux appertisés utilisent une technique de conservation appelée la stérilisation. On porte l'aliment à une haute température supérieure à 100°C ce qui détruit tous germes et spores microbiens. Les boites de conserves peuvent se conserver des années après leur DDM, tant que l’aspect reste intacte. Si l’on observe une déformation de la boîte, ceci serait synonyme d’un développement bactérien à l’intérieur, on retrouve notamment, Clostridium botulinum, bactérie responsables du botulisme, dans ce cas, la boite est à jeter.

Produits laitiers, famille à DLC et DDM

La plupart des produits laitiers ont des DLC, surtout les produits frais ou au lait cru. On en retrouve cependant certains qui peuvent être conservés plus longtemps et auxquels on attribue des DDM. Ce sont essentiellement ceux qui sont passés par des procédés tels que la pasteurisation.

Le lait pasteurisé UHT se conserve 2 mois après la DDM. Le yaourt fermé et conservé au frais, s’il n’est pas au lait cru, se consomme jusqu'à 3 mois après la DDM.

Pour les fromages il faut être attentifs et contrôler les signes de moisissure qui pourraient apparaître à l’intérieur du fromage. Ils se conservent jusqu'à 2 semaines après la DDM. Les crèmes UHT se maintiennent 2 à 3 jours après la DDM.

Produits congelés, longue durée

Les produits congelés, s’ils n’ont jamais été décongelés, peuvent se conserver plusieurs mois. Jusqu'à 30 mois pour les Fruits et légumes, 24 pour les plats cuisinés et les poissons, 18 pour les volailles, 12 pour les crustacés et enfin 9 mois pour les viandes.

Huiles extra vierges

Les huiles alimentaires doivent être conservées à l’abri de l’air, de la lumière et de la chaleur. Protégées d’un rancissement précoce, dans ces conditions optimales, elles peuvent être conservées jusqu'à 1 ans dans leur emballage et fermées.

Biscuits secs, chocolats

Ils se conservent de 1 à 2 ans après la DDM s’ils sont bien au sec. Attention toutefois à les contrôler régulièrement car ils peuvent aussi être visités par des mites alimentaires. En outre pour le chocolat la dégradation gustative à vite fait de nous rappeler que la DDM a été dépassée.

Chocolat 

2 ans après la DDM mais la dégradation gustative à vite fait de nous rappeler que la DDM a été dépassée.

 

DLC : Date Limite de Consommation 

A respecter impérativement. Elle concerne les denrées “microbiologiquement très périssables, et qui, de ce fait, sont susceptibles, après une courte période, de présenter un danger immédiat pour la santé humaine” selon la DGCCRF.

Si certains aliments ne vous empoisonneront pas au lendemain de la date inscrite dessus, il vaut mieux se méfier des catégories de produits ci-dessous :

La charcuterie 

La salmonelle est la bactérie la plus fréquente dans la charcuterie. Elle est très dangereuse pour les personnes fragiles et les femmes enceintes. Mais personne ne devrait manger de la charcuterie après sa date limite de consommation. Même si la tranche de jambon qui traîne dans votre frigo vous parait correcte, jetez-la et acceptez de perdre quelques euros cette fois-ci. Vous ferez plus attention la prochaine fois !

Les œufs 

les œufs, c’est simple dès lors qu’on connaît leur jour de ponte. 28 jours, pas un de plus. Ensuite la membrane se fragilise et laisse pénétrer les germes.  Ne jamais les laver avant stockage sinon le risque d'infection augmente. Le stockage au frais augmente leur durée de conservation sans risque.

La viande rouge 

il y a rarement une date sur la viande rouge qu’on achète au boucher ou directement au producteur. Alors on se fie à son odorat et à sa vue. Si votre entrecôte a une couleur qui tire sur le marron ou si elle sent fort, on s’expose à un risque de contamination par des bactéries comme la salmonelle, la listeria ou le staphylocoque. La viande rouge, on la conserve au frais et on la mange rapidement après achat.

Le poisson 

un poisson se consomme très frais, notamment à cause de la listéria. Si la chair est terne ou l’odeur vous paraît suspecte, mieux vaut s’abstenir de le manger.

Le fromage 

on pense souvent à tort qu’un fromage est meilleur quand il prend de l’âge. Les fromages pasteurisés peuvent être consommés quelques jours après la DLC. En revanche, la consommation de fromage au lait cru est à proscrire s’il est périmé !

Les plats cuisinés 

on savait déjà que les plats préparés industriels n’étaient bons pour la santé (additifs, conservateurs, etc). Si en plus, vous les mangez après la date de péremption, il existe un risque de staphylocoques dorés.

Bon à savoir 

Un commerçant peut proposer un produit à la vente même si la DDM est dépassée, sans que cela ne constitue une infraction. Les prix soldés peuvent alors devenir intéressants, n'hésitez plus mais pensez à consommer rapidement !

L’idéal pour ne pas gaspiller est de privilégier des aliments sains, locaux, frais et d'éviter de stocker inutilement.

Je partage l'article

4

Envie de participer à la lutte contre le réchauffement climatique avec Save 4 Planet ?

Une question : posez la sur le Forum ! ou Répondez à celles posées !  

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaire(s)

icon arrow-top