-

Toute l'eau de la Terre

Eau sur terre image par Gerd Altmann

Planète

Toute l'eau de la Terre

Par la rédaction

Le 29/05/2020 et modifié le 12/03/2021

L'eau est une ressource précieuse, indispensable à la vie de tout être vivant. Même si la surface de la planète est couverte à 72 % d'eau, les réserves s'épuisent progressivement à cause de la surexploitation de cette ressource précieuse par l'Homme.

Limiter le gaspillage de l'eau potable devient nécessaire afin de préserver la vie et l'environnement.

Où se trouve l'eau ?

La Planète bleue, voici comment est surnommée la Terre. Et il est vrai qu'environ 70 % de sa surface est recouverte d'eau. Mais est-ce que toute l'eau de la Terre se trouve réellement là, devant nos yeux ?

On aurait envie de répondre oui, car les océans et les mers représentent 96,5 % de cette masse d'eau présente sur la Planète. Mais il ne faut pas oublier les réservoirs d'eau douce présents sur la surface. On pense immédiatement aux rivières, aux lacs et aux fleuves, mais ils ne sont qu'une infime partie de ceux-ci. Les plus grandes réserves restent bel et bien les glaciers, les calottes polaires et l'eau gelée. Ils représentent à eux seuls 68 % des réserves d'eau douce de la planète !

Une grande partie de l'eau reste pourtant cachée. Sous nos pieds par exemple : des réserves souterraines sont présentes dans une grande partie du globe. Les 800 premiers mètres de croûte terrestre dissimulent un stock impressionnant de 8 400 000 km³ d'eau.

Elle est également présente dans l'air, sous forme de vapeur : on estime que près de 13 000 km3 d'eau sont en suspension dans l'atmosphère. 85 % de l'eau qui s'évapore provient des océans, et chaque jour, 1 170 km³ provient en plus des plantes et des animaux. Sans compter sur l'eau présente dans chaque organisme vivant !

L'eau semble nous entourer, nous cerner. On a l'impression d'en disposer à profusion, sous toutes ses formes : solide ou liquide, salée ou douce… Mais dispose-t-on vraiment de tant d'eau que ça ?

 

Dispose-t-on de tant d'eau que ça ?

La totalité de l'eau présente sur notre planète porte un nom : on parle d'hydrosphère. Cette quantité d'eau totale correspond au volume représenté par 400 mers Méditerranée, soit 1 400 millions de km³ d'eau ! Cela semble considérable. Toutefois, quand on rapporte ces chiffres au volume de terre présente sur notre planète, est-ce que cela fait tout autant ?

La Terre nous semble pourtant bel et bien bleue, sans compter sur les quantités astronomiques d'eau qui sont cachées à nos yeux. Mais attention, c'est un trompe-l’œil ! En réalité, en comparaison du volume de la Terre, celui de l'eau est presque insignifiant. Il faut bien garder à l'esprit que notre planète est tellurique et se compose avant tout de roches : la croûte continentale par exemple mesure 30 km d'épaisseur en moyenne !

Si l'on pouvait concentrer toute l'eau de la Terre (océan, nappes phréatiques, vapeur d'eau, calottes glaciaires, lacs et rivières, etc.) dans une bille, celle-ci aurait un diamètre de seulement 1 385 km. Pour vous donner une idée, c'est moins que la distance qui sépare Paris de Varsovie en Pologne ou de Lisbonne au Portugal.

La quantité d'eau présente sur Terre est bien gigantesque. Mais il faut remettre les chiffres dans leur contexte : à l'échelle de notre planète, elle est infime.

Schéma toute l'eau de la terre

 

L'eau sur terre en pourcentage

On peut avoir l'impression, en voyant notamment ces grandes étendues d'eau que sont les mers et les océans, que nous ne manquons pas d'eau. Et pourtant, les organismes vivants terrestres ont besoin d'eau douce, qui, elle, est une denrée rare.

Sur toute l'eau présente sur Terre, l’eau saline représente 97% quand à l'eau douce, c'est un peu moins de 3 % du volume total. Le reste, c'est avant tout de l'eau salée, présente dans nos océans. La solution serait donc peut-être de dessaler l'eau de mer que nous avons à profusion ? Ce processus est malheureusement complexe et extrêmement coûteux.

77 % de l'eau douce est emprisonnée sous forme de glace et près de 22 % est enfouie très profondément sous terre. La quasi-totalité de l'eau douce nous est inaccessible. On ne peut en utiliser facilement qu'un petit pourcentage seulement :  l'eau douce sous forme liquide et accessible à l'Homme ne représente quant à elle que 0,7 % du volume global de cette ressource potable.

 

L'eau sur terre - infographie Julie Blanc

 

L'eau, c'est la vie

L'eau est un élément indissociable à la vie des différents êtres vivants de la planète. Si cette ressource est présente sur terre sous trois formes différentes, elle intervient principalement dans les réactions chimiques essentielles à la vie lorsqu'elle est sous un aspect liquide. 

L'eau est ainsi une ressource vitale pour de nombreux organismes, à l'instar des végétaux en grande partie composés d'eau. Puisée dans le sol grâce aux racines, cette ressource permet de constituer la sève et assure la nutrition des plantes, ainsi que leur développement. 

Chez l'animal, une perte en eau peut avoir de graves répercussions sur sa santé. L'Homme est également dépendant de l'eau, puisqu'elle représente jusqu'à 60 % du poids total d'un adulte.

 

Besoin en litres d'eau pour la production d'un kg

 

Baisse des réserves d'eau de la planète

En raison du réchauffement climatique et de la surexploitation des réserves naturelles, l'eau douce devient une ressource de plus en plus rare. Près d'un tiers des grands bassins d'eau douce souterrains sont en effet en situation d'épuisement.

Des études démontrent que 13 des 73 plus grandes réserves aquifères terrestres sont actuellement en voie d'assèchement. 8 de ces bassins sont en effet enclin à un stress majeur, les pluies et les rivières n'arrivant pas à compenser l'eau prélevée pour la consommation humaine, et les 5 autres se rapprochent dangereusement d'une situation similaire. Parmi les sources d'eau douce accessibles sur la Terre, les bassins d'eau souterrains sont donc les plus impactés par la baisse des réserves.

Cette lente disparition des réserves en eau concerne de nombreuses zones du globe, allant de la Californie sur le continent nord-américain à l'Indus, dans la partie septentrionale de l'Inde et du Pakistan. Le bassin d'Arabie est également concerné, alors qu'il alimente près de 60 millions de personnes estime la Nasa. L'épuisement de cette ressource reste un problème majeur dont les conséquences peuvent être lourdes.

 

Des situations conflictuelles en raison de l'accès à l'eau

Si l'eau est une ressource essentielle à la survie des êtres vivants, dont l'Homme, elle est aussi source de conflits entre de nombreuses nations. Cette ressource étant inégalement répartie dans les différentes régions de la planète, certaines populations ont difficilement accès à l'eau potable. L'Organisation mondiale de la santé et l'Unicef estiment ainsi qu'environ 2,1 milliards sur les 7,7 milliards d'habitants de la planète ont un accès insuffisant et difficile à l'eau potable en 2017. 

L'essor démographique est pourtant une réalité sur Terre, notamment dans les pays en développement. Dans 3 décennies, la population mondiale devrait atteindre les 9 milliards d'habitants, rendant les réserves en eau insuffisantes pour l'ensemble des populations. 

Essor population mondiale - shéma Julie Blanc

Une hausse des coûts de mobilisation des ressources est ainsi à prévoir, afin de répondre à l'augmentation des besoins en eau suite à la croissance démographique. L'économie de certains pays devrait être touchée par ces dépenses, affectant leur développement. Alors que différentes nations s'approvisionnent en eau hors de leurs frontières, ces facteurs sont à la base d'une expansion des tensions et des rivalités au niveau mondial.

 

Préservons cette ressource qu’est l’eau !

Face à l'épuisement de l'eau douce de la planète causée par la surexploitation, une meilleure gestion des ressources s'avère ainsi nécessaire pour mieux tirer parti des maigres réserves restantes. Si nous ne prêtons pas plus attention à cette ressource inestimable et indispensable qu'est l'eau, nous risquons de porter atteinte à son cycle naturel, engendrant des dommages irréversibles sur les écosystèmes, et mettant en danger des populations entières.

La préserver semble donc indispensable, vu qu'elle nous est vitale. Et pourtant, certains comportements humains mettent en danger la quantité d'eau douce à notre disposition. Son accès y est très inégal partout sur le globe. Cela est aggravé par le réchauffement climatique et par des pratiques qui sont de vrais non-sens environnementaux : détournement de fleuve entier, culture en plein désert, etc.

Plus d'une personne sur six aujourd'hui n'a pas accès à l'eau potable, et en 2030, ce problème touchera la moitié de la population mondiale.

L'eau est une ressource rare à l'échelle de la planète, et cela est d'autant plus vrai pour l'eau douce. Nous devons préserver cet élément précieux qui fait partie de nous.

Je partage l'article

7

Envie de participer à la lutte contre le réchauffement climatique avec Save 4 Planet ?

Une question : posez la sur le Forum ! ou Répondez à celles posées !  

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaire(s)

icon arrow-top