-

Le paillage atout du jardin en permaculture

Paillage Image par S. Hermann & F. Richter

Alimentation

Le paillage atout du jardin en permaculture

Par la rédaction

Le 03/06/2020 et modifié le 08/03/2021

Le paillage ou Mulching ou encore couvert végétal, est une façon de couvrir le sol de votre potager afin d'accroître le rendement des cultures. Nous étudierons les matériaux, les avantages et inconveigants du paillage ainsi que quand et comment pailler.

Les différents matériaux du paillage en permaculture

Il peut être constitué de paille, de feuillages, de cartons, de bois raméal fragmenté, et même de galets.

Comment s’y retrouver ? En réalité, on peut classifier différentes catégories de matériaux. Les matériaux minéraux (Pouzolane, pierre ponce), ils sont très utile pour éviter la levée des mauvaises herbes mais ne créent pas d’humus. Par contre, ils facilitent la vies des insectes du sol en créant des espaces pour se nicher. 

Les matériaux végétaux et durables (Copeaux de bois, bois raméal fragmenté, écorces de pin) vont se dégrader très lentement, au fil des années et permettre de créer de l’humus. 

 

Les matériaux plus « légers » a décomposition plus rapide (herbes, tonte, chanvre, journaux) gardent l’humidité du sol et protègent aussi contre les mauvaises herbes. Puis il existe les paillages synthétiques (film plastique noir, toile lissée), ceux ci sont surtout utilisés par les professionnels, mais sont à éviter car il n’y a aucun échange avec l’écosystème.

 

Avantages et inconvénients du paillage :

Le paillage peut se révéler être la clef de la réussite de vos potagers. Les avantages pour le potager sont multiples. De façon globale, il protège le sol de culture et les micro-organismes, empêche les herbes adventices de pousser, maintient un niveau d’humidité constant et réduit considérablement les arrosages. Le paillage va vous permettre d'augmenter vos récoltes et consommer des fruits et légumes de saison en quantité plus importantes.

En se décomposant dans la partie inférieure, il contribue à apporter des éléments nutritifs aux plants. Le paillage a sa raison d’être surtout dans les zones très chaudes ou l’eau s’évapore rapidement et ou les sols peuvent souffrir de la sécheresse estivale. 

Il est le protecteur de vos plants en leur assurant un nid frais et humide pour pousser sereinement. Il peut aussi, s’il est minéral, servir de cachette aux insectes et permettre d'accroître la faune locale.

Les végétaux de type paille, tonte sont les plus écologiques. Ils sont faciles à récupérer mais ne durent que quelques mois car ils se décomposent vite. 

Les écorces de pin, acidifient le sol et sont herbicides et insecticides. Ce sera donc un excellent moyen de couvrir les passages mais il n’est pas recommandé pour les cultures car votre sol s’appauvrira. 

Le lin, chanvre, causse de Sarrazin, cosses de cacao, jutes….sont des produits qui peuvent durer de 6 mois à 1 an, mais ne sont pas toujours des produits locaux, ce qui, d’un point de vue écologique, est à considérer. 

Les paillages minéraux sont excellents pour le drainage, ils aèrent et maintiennent l’humidité du sol, il n’y a cependant pas de création de matière organique, donc si la terre est bonne et qu’il n’est pas nécessaire de créer de l’humus, c’est une option esthétique et pratique pour lutter contre les mauvaises herbes.

Le meilleur paillis est finalement choisi selon un type de terrain et son besoin particulier. Personnellement j’ai choisi les copeaux de bois, adaptés à mon sol. Grâce à sa nature durable (bois en décomposition) il permet un développement progressif de la vie du sol, il l’aère, le draine et permet une plus grande capacité de rétention d’eau.

 

Quand mettre du paillage et comment pailler ?

Le paillage s’installe selon le besoin. Si l’on souhaite protéger contre le dessèchement, il faudra alors faire le paillage quand il commence à faire chaud, que le soleil tape fort à l’extérieur. 

Cela vaut surtout pour les tomates, aubergine, poivrons, cucurbitacées. Cependant, par expérience, et pour être tranquille, il est possible de démarrer un paillage avec des matières épaisses en hiver, afin de préparer le terrain pour le printemps, en empêchant la repousse des adventices. 

Il suffit de poser des couches de paillage allant de 5cm à 10cm pour les régions les plus chaudes. Ensuite, le moment venu, il suffira de faire des trous avec un plantoir pour disposer vos plants ou vos graines et laisser la magie de la nature opérer.

Je partage l'article

1

Envie de participer à la lutte contre le réchauffement climatique avec Save 4 Planet ?

Une question : posez la sur le Forum ! ou Répondez à celles posées !  

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaire(s)

icon arrow-top