-

Comment jardiner sans arrosage

Jardiner sans eau Image par jacqueline macou

Alimentation

Comment jardiner sans arrosage

Par la rédaction

Le 04/06/2020

Sans irrigation, les légumes poussent grâce aux pluies lorsqu’il y en a, mais aussi grâce à l’humidité ambiante, la rosée du matin, et l’humidité présente dans le sol. Cela semble difficile à croire, mais de nombreux résultats, et notamment, depuis 30 ans, ceux de Pascal poot, attestent que cela fonctionne, sous certaines conditions. Il faut en effet s’assurer de suffisamment pailler son terrain et de constamment reproduire ses semences.

Le paillage est l’élément clefs pour cultiver sans irriguer !

Le paillage permet d’empêcher le dessèchement de la terre en maintenant l’humidité captée lors des pluies. La plante, en stress hydrique pourra gérer cette ressource à son rythme. C’est important pour les légumes de plein soleil tels que les tomates, les poivrons et aubergines qui d’habitudes sont gourmands en eau et en minéraux.

La reproduction des semences permet de sélectionner les plants les plus résistants. A chaque récolte laissez quelques plants que vous sélectionnerez pour leurs graines. Ils doivent être beau, productifs, robuste. Cela vous permettra ainsi de reproduire des graines adaptées à vos conditions de sol et d’arrosage.

 

Les plantes qui poussent sans arrosage

L’homme a depuis plusieurs siècles développé l’agriculture et sélectionné des plants et durement labouré la terre afin d'avoir une plus grande productivité. Mais cela nécessitait toujours une énergie considérable de la part des agriculteurs. Nous avons continué à pratiquer une agriculture qui s'éloignait des rythmes biologiques, de plus en plus intensive et hors sol en oubliant que la nature faisait simplement bien les choses.

A l’état naturel, on retrouve de nombreuses plantes et salades, comestibles ou utilisables en infusions. Les menthes pour citer les plus connues, les pissenlits, les pourpiers qui étaient considérés comme des mauvaises herbes, font d’excellentes salades. La mâche que l’on connaît sous vide, est en réalité sous nos pieds dans nos jardins. Les asperges sauvages, les poireaux sauvages sont un délice offert sans action de notre part. Il existe ainsi, selon les saisons de nombreuses plantes, maladroitement appelées mauvaises herbes, qui poussent sans arrosage ou assistance humaine.

 

Les légumes peu gourmand en eau et de plein soleil

L’idéal est de pouvoir démarrer avec des variétés anciennes de légumes, qui seront plus rustiques et plus résistantes. S’il est difficile de s’en procurer, alors pour débuter, commandez des graines chez Kokopelli et débutez votre propre sélection de plants.

Parmis les légumes qui fonctionnent sur un potager sans irrigation, on retrouve, bien sûr les tomates, mais aussi les courgettes, aubergines, poivrons, poireaux, topinambours, fèves, pommes de terre, laitues, roquette, pastèques, potimarrons,  choux.

L’exemple des tomates est impressionnant. Elles ne nécessitent aucun suivi si les conditions de paillage sont respectées. Avec suffisamment d'épaisseur, elles s’épanouiront alors à leur rythme en développant des plants plus bas mais aux pieds plus forts. Globalement les tomates seront plus petites mais, selon les espèces elles peuvent tout de même donner des belles pièces.

La noir de Crimée, fonctionne plutôt bien sur mon terrain, les tomates cerises aussi et foisonnent à n’en plus finir. Ce qui est surprenant c’est le parfum et le goût de toutes ces tomates qui sont extrêmement concentrés en molécules aromatiques, c’est un ravissement des sens depuis le potager jusqu'à l’assiette.

Les salades et laitues ont eu de très bon rendements, mais furent plantées sur la fin d’hiver, donc dans une période plutôt pluvieuse. Les fèves se portent à merveille, et, bien que les causses soient plus petites que les fèves commerciales, leur goût n’en est que plus riche.

Les pommes de terre ont donné des résultats un peu moins bons. Chaque plant ayant donné des pommes de terres plus petites et moins nombreuses. La taille était plutôt proche de pommes de terres nouvelles et la quantité par pieds est de l’ordre d’une dizaine.

Voilà pour le non arrosage, je suis adepte, c’est facile, ça demande un peu d’organisation mais le résultat est surprenant ! A vous de jouer :)

Je partage l'article

0

Envie de participer à la lutte contre le réchauffement climatique avec Save 4 Planet ?

Une question : posez la sur le Forum ! ou Répondez à celles posées !  

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaire(s)

icon arrow-top