Près de 80 % de la consommation d’énergie dans le monde provient de ressources fossiles , comme le charbon, le pétrole et le gaz naturel. Ces hydrocarbures, au moment de leur combustion ou de leur utilisation, rejettent d’énormes quantités de gaz à effet de serre dans l’atmosphère, dont le ...CO2. On estime que 70 % des émissions de CO 2 sont attribuables au secteur de l’énergie, dominé par les combustibles fossiles . En plus d’être très polluantes, ces sources d’énergie ont un autre défaut majeur : elles ne sont pas renouvelables.

Leurs stocks s’amenuisent chaque année, au fur et à mesure que l’Homme extrait des millions de tonnes de charbon, de pétrole brut et de gaz naturel dans le sous-sol terrestre et dans les gisements offshore. Les réserves mondiales de pétrole connues en 2019 s’élèvent à 1 733,9 milliards de barils, contre 188,1 milliards de m3 pour le gaz et 1 074 milliards de tonnes pour le charbon. Au rythme de consommation actuel, ces stocks seront épuisés d’ici 112 ans pour le charbon, 63 ans pour le gaz et 54 ans pour le pétrole. D’un point de vue purement économique et pratique, ces projections sont à elles seules des motifs indiscutables pour accélérer le développement et l’adoption des énergies renouvelables qui exploitent le vent, le soleil, l’eau ou la géothermie.

L’erreur serait d’attendre l’épuisement de ces ressources avant de réfléchir à des alternatives viables à long terme. Avec nos habitudes de consommation, c’est la planète elle-même qui va  devenir invivable bien avant ces échéances. Selon le scénario intermédiaire du GIEC, la température mondiale pourrait grimper de 4 à 5°C d’ici la fin du siècle. Ce réchauffement entraînera d’énormes bouleversements climatiques, comme l’accélération de la fonte des glaciers nordiques, des épisodes de forte canicule, des sécheresses extrêmes, de violentes inondations et le dérèglement des saisons. Autrement dit, des « catastrophes naturelles   » bien plus dévastatrices que celles de ces dernières années.

Ces sombres perspectives devraient inciter les États, les gouvernements et les populations à s’engager plus rapidement sur la voie de la transition énergétique . Save4planet analyse les enjeux et les défis de l’abandon progressif des énergies non renouvelables dans cette rubrique contenant des dossiers, des actualités, des articles de fond et des reprises d’études scientifiques de renom.

icon arrow-top